Une ligne ferroviaire entre l’Ethiopie et l’Erythrée financée par Rome

Une ligne ferroviaire entre l’Ethiopie et l’Erythrée financée par Rome

Le premier Ministre éthiopien, Abiy Ahmed, s’est rendu à Rome pour chercher des sources de financement à son projet de relier la ville portuaire érythréenne de Massawa à la capitale de son pays, Addis Abeba, par une ligne ferroviaire. Dans une conférence de presse avec Giuseppe Conte, premier Ministre italien, Abiy a annoncé le financement de la première tranche de l’étude de faisabilité par Rome, « en attendant un autre signe positif de la part de nos amis italiens », a-t-il notamment déclaré.

Consolider la belle croissance de l’économie éthiopienne

Pour beaucoup, le manque à gagner qui résulte du manque de liaisons ferroviaires et routières entre les deux pays voisins au passé tumultueux est un frein au développement de l’ensemble de la région. Le coût de ce projet ambitieux est pour le moment inconnu. Quelques détails logistiques ont toutefois fuités : les rails devraient passer par Mekelle, Kolombocha, Awash, Adama pour enfin arriver à Addis Abeba.

Si ce projet venait à se concrétiser, il viendrait donner une nouvelle impulsion à l’économie éthiopienne qui cumule les performances, notamment depuis l’opérationnalisation du chemin de fer reliant le pays à Djibouti avec un financement chinois en 2016.

Au-delà de de la demande de fonds, le premier Ministre Abiy a également passé en revue les relations bilatérales historiques entre l’Ethiopie et l’Italie avec le président italien Sergio Mattarella. Abiy a également profité de sa visite d’Etat pour visiter l’église Saint-Etienne d’Abyssinie et échanger avec les dignitaires religieux italiens, avec même un entretien privé avec le Pape François au Vatican.

Partager Cet Article